Marketing

Collaborer avec des influenceurs et des blogeurs

04/11/2018
Influenceurs et bloggeurs
Au lieu d'investir massivement dans la publicité, les jeunes marques se tournent vers l'influence marketing, de manière à travailler «tactiquement» leur notoriété et le retour sur investissement positif.

Toutes les marques ont désormais la possibilité d'utiliser des influenceurs (blogueurs et/ou membres très actifs des réseaux sociaux) pour accroître leur notoriété, engager les consommateurs, amplifier leur communication, multiplier les conversations pour multiplier les ventes et proposer des contenus différents.

L'influence par les réseaux sociaux ou les blogs est un levier complémentaire pour atteindre le public et générer de l'engagement. […] La collaboration d'une marque avec des influenceurs peut faire la différence auprès d'une communauté. La promesse marketing n'est pas utilisée de manière similaire à celle de la publicité. En effet, les prises de parole apparaissent plus naturelles voire authentiques aux yeux du public. L'influenceur évoque davantage un côté sensationnel et émotionnel où ce n'est plus la marque qui prend directement la parole mais son tiers de confiance. Ce dernier délivre alors un message avec un impact plus fort et jugé plus crédible. L'influenceur positionne positivement la marque et la fait entrer dans une logique de recommandation sociale particulièrement puissante, capable d'engager les consommateurs.

Un an de collaboration minimum

Un dispositif misant sur les influenceurs ne peut se faire uniquement autour de celui-ci : il est nécessaire d'intégrer ce type de processus dans un dispositif global, qui est un élément du plan de communication et du plan média. Il est conseillé de travailler plusieurs scénarios avec des influenceurs, sur une durée minimum d'un an afin d'implanter dans la mémoire collective les attributs et les avantages de la marque.

L'engagement des consommateurs ne se décrète pas mais il peut être stimulé grâce aux influenceurs ! Il doit venir naturellement suite à la recherche sur Internet des consommateurs qui souhaitent obtenir des recommandations, des avis, afin de se forger leur propre opinion. L'influenceur, véritable tiers de confiance, entre donc en action à ce moment précis en faisant part de son retour d'expérience. Plus ses recommandations seront tangibles et expertes, plus l'engagement sera fort de la part des consommateurs et des communautés. D'après l'étude de Kindai.fr (2014), 33 % des influenceurs ont plus de 100.000 followers et 44 % d'entre eux génèrent 50.000 interactions (likes, partages, commentaires…) par semaine. La recommandation sociale est donc un élément non négligeable pour une marque, puisqu'elle contribue à installer les forces de son offre et les  valeurs qu'elle véhicule .

L'avantage principal de  l'influence marketing est de pouvoir travailler frontalement l'image de marque, la visibilité et la capacité à engager les consommateurs. Il s'agit d'un levier marketing et stratégique incontournable dont la valeur du contenu éditorial amène à la prise de décision chez le consommateur. Par exemple : sur le blog 3 SUISSES, ce sont les bloggeurs qui donnent des idées aux clients. Ils reçoivent les produits, les testent et partagent leur expérience afin de rassurer les clients sur leur choix à faire ».

Co-créer le dispositif avec l'influenceur

Pour collaborer avec des influenceurs, il existe plusieurs possibilités pour entrer en contact avec eux : email, message privé sur Twitter, formulaire de contact sur le blog, Facebook, appel téléphonique, etc. Afin de nouer une collaboration avec un influenceur, la marque doit suivre plusieurs bonnes pratiques lorsqu'elle souhaite s'adresser à lui directement : présenter la marque et la rattacher à l'univers de prédilection de l'influenceur ; démontrer que la marque s'intéresse à l'influenceur en le suivant sur les réseaux sociaux ; expliquer l'idée de rattachement (faire court, il ne s'agit pas de donner un brief complet) ; mentionner la contrepartie, facteur numéro 1 de la motivation de l'influenceur pour 82 % d'entre eux.

Dans le cadre d'un accord, il faut lister les attentes de manière précise. Par exemple, utiliser un hashtag dédié, dates et horaires de publication, visuels à produire, nombre de prises de parole, durée de la séquence vidéo etc. Appuyez-vous sur la co-création : elle renforce l'implication de l'influenceur et peut éviter des dysfonctionnements sur la ligne éditoriale.

« Comment créer une marque bankable ? », ce texte est extrait du livre de François-Xavier Goudemand, Ellipses Editions, décembre 2017, 432 pages, 29,50 euros.

 

François-Xavier Goudemand, Les Echos
Marketing