Création d’entreprise

Entrepreneurs : dénicher LA bonne idée

05/03/2019
comment avoir la bonne idée
Laisser mûrir son projet et le confronter au marché, voici deux des conseils de l'entrepreneur Maxime Valette, cofondateur de VDM, pour réussir à transformer une idée en succès.

L'histoire de VDM parle d'elle-même [Maxime Valette est le cofondateur de VDM, NDLR]. Nous n'avons pas suivi une  méthode pour avoir une idée , elle est arrivée toute seule. Nous n'avons pas créé  VDM parce que nous souhaitions créer un site collaboratif ou une communauté, ni parce que nous voulions faire de l'humour sur Internet.
Nous avons créé un blog parce que ce concept nous faisait rire et que cela plaisait à un petit public. Nous ne sommes pas humoristes, mais nous avons réussi à incarner un concept et à partager des éléments de langage - « tu l'as bien mérité, je valide, tu as une vie de merde » - avec d'autres jeunes.

Si chaque expérience est unique, je dirai néanmoins que pour avoir  une bonne idée et la transformer en business , il y a quatre conditions essentielles.

1. Incarner son concept

Il faut qu'il vienne de vous, qu'il soit cohérent avec ce que vous êtes, avec ce que vous voulez construire pour le public. Lancer un projet et monter une entreprise est une aventure éprouvante : ne vous engagez pas dans un projet qui ne vous correspond pas.

2. Accepter qu'une idée ne se « trouve » pas

Une idée vient en réalité de quelque chose qui existe, d'un besoin. C'est pourquoi je pense qu'il est peu efficace de s'asseoir autour d'une table pour se dire : « Trouvons une idée pour créer une entreprise. » Je suis convaincu que très peu de bonnes idées peuvent émerger dans ce cadre. En travaillant ainsi, vous risquez de perdre du temps et de l'argent. Vous ne pourrez jamais imposer un concept à un public si vous l'avez seulement pensé dans une salle de réunion. Il faut être attentif. Lorsque vous détectez un besoin, commencez à penser au concept qui va y répondre.

3. Confronter un concept à une demande potentielle

Si vous vous lancez dans des domaines d'activités connus ou classiques, vous pouvez avoir recours à une étude de marché. Elle vous donnera des indicateurs sur les débouchés potentiels pour votre produit ou votre service.

Pour les projets très innovants cependant, le marché n'existant pas ou n'étant pas encore connu, l'étude de marché est de fait impossible. Il n'y a pas de données sur lesquelles vous pouvez vous appuyer et vous risquerez de construire votre projet sur de mauvaises bases. La meilleure solution pour tester votre concept dans ce cas-là, c'est d'aller à la rencontre de votre marche avec un service ou un  projet minimum viable (MVP) , de proposer son utilisation et de le faire évoluer en fonction des avis.

C'est plus au moins la méthode du  lean start-up  : vous confrontez votre offre au public, vous la testez et vous la faites évoluer en fonction des réactions de vos clients potentiels. Cela permet de construire une première communauté d'utilisateurs et d'adapter votre concept à la demande de ces derniers.

4. Ne jamais se précipiter dans un projet

Une idée ou un concept doit avoir le temps de mûrir, pendant quelques mois, parfois quelques années, et de trouver son public. Le potentiel d'une idée sera d'autant plus grand si vous faites preuve de patience - plutôt que si vous imposez votre offre à un public qui n'est pas prêt. Quand une idée émerge, ne mettez pas tous vos moyens dans son développement et sa commercialisation. Testez d'abord la réactivité de votre cible. Pendant cette période, réfléchissez au meilleur moment pour lancer le projet de façon plus ambitieuse : soit quand vous aurez parfaitement compris les attentes de vos utilisateurs et de vos clients, soit quand la demande aura suffisamment augmenté pour que le projet devienne rentable. De cette façon, vous pourrez construire un projet viable.

Pour résumer, menez un projet cohérent avec vous-même, faites évoluer votre concept en fonction des réactions des utilisateurs et adaptez-le à la demande. Laissez ensuite le temps au concept de mûrir et à votre communauté de se former.

L'auteur
Maxime Valette est entrepreneur, cofondateur à 15 ans de VDM, puis de BetaSeries et de l'incubateur Netcats. Ce texte est extrait de son livre « En ligne : conseils et astuces pour devenir un web entrepreneur à succès » paru aux éditions Robert Laffont en 2019.

 

 

Maxime Valette, via Les Echos
Création d’entreprise