#WeAreInnovation

La communauté At Home élargit son rayonnement sur Paris

12/10/2017
At Home s'agrandit sur Paris
Ce groupement de 15 start-up toulousaines ouvre un local à Paris (10ème) et un deuxième lieu à Toulouse. Les résidants parrainent les nouveaux membres et forment des groupes d'échange par métiers.

La communauté de start-up toulousaines At Home n'en finit pas de grandir. Fondée en 2015 par cinq jeunes pousses (CitizenFarm, SchoolMouv, Maestro, Yestudent et ex-Atelier Tersi) en colocation dans un appartement, elle a déménagé dans des bureaux de 850 mètres carrés en juin 2016 pour héberger 15 entreprises qui emploient 170 personnes. Et un an plus tard, At Home s'implante à Paris.

L'association, qui emploie deux personnes, ouvrira en novembre prochain un local de 900 mètres carrés dans le Xe arrondissement, dans d'anciens bureaux de Pôle emploi réaménagés en espaces ouverts et fermés. Elle veut y loger 10 start-up pour un total 150 personnes, en gardant sa formule originale : le loyer est calculé au poste occupé et non au mètre carré. Il sera de 350 euros hors taxes par mois à Paris, contre 180 euros à Toulouse.

Des bureaux temporaires

Le local parisien hébergera notamment trois membres d'At Home qui ont déjà des bureaux à Paris : Maestro (kiosque de billets de concert), Demooz (plate-forme d'essais de produits entre particuliers) et CitizenFarm (ferme urbaine couplée avec un aquarium). Les start-up toulousaines de passage à Paris pourront y réserver des bureaux temporaires et At Home recrute aussi des start-up parisiennes.

La capitale est déjà bien dotée en locaux collaboratifs, « mais nous proposons un modèle différent de Station F, qui accueille des start-up de passage, et de WeWork dont les loyers sont plus chers », explique Arnaud Thersiquel, président d'At Home, qui dirige l'association depuis la fermeture de sa start-up Atelier Tersi, qui voulait fabriquer des chaussures haut de gamme en France.

400 personnes

L'association va aussi s'agrandir à Toulouse avec l'ouverture d'un lieu satellite de 500 à 700 mètres carrés dans l'hypercentre en novembre, pour y loger ses start-up les plus grandes qui emploient une vingtaine de personnes. Elle prévoit d'accueillir 400 personnes sur ses trois sites à la fin de l'année et même « 800 dans 5.000 mètres carrés à la fin 2018 ».

Car At Home veut aussi s'implanter dans une capitale européenne l'an prochain et ouvrir ses locaux aux entreprises confirmées pour croiser les expertises et les modes d'organisation. Ni incubateur, ni simple lieu de coworking, At Home promeut un esprit communautaire en demandant aux entrepreneurs de parrainer les nouveaux membres, de former des groupes de métiers et de diriger des activités ludiques. La communauté n'a enregistré qu'une disparition et a levé plus de 7 millions d'euros, dont 2 millions par SchoolMouv (cours scolaires à distance en vidéo).

Laurent Marcaillou, Les Echos
#WeAreInnovation