#ActforImpact

Baromètre de l’entrepreneuriat social 2019: des perspectives optimistes

11/03/2019
Baromètre de l’entrepreneuriat social 2019: des perspectives optimistes
Menée pour la 7e année consécutive par OpinionWay pour l’ONG Ashoka, l’étude fait notamment le point sur la perception et la notoriété de l’entrepreneuriat social en France.

Qu’en est-il de la capacité des entreprises sociales à répondre aux problèmes sociétaux d’aujourd’hui ? Réalisée par l’institut de sondages OpinionWay pour l’ONG Ashoka, l’édition 2019 du Baromètre de l’entrepreneuriat social décrypte – pour la 7e année consécutive – les enjeux-clés, les tendances et les perspectives de développement du secteur.

Des perspectives optimistes pour l’avenir

Menée auprès d’un échantillon de 101 entrepreneurs sociaux et de 1 046 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, l’enquête révèle un optimisme important de la part des entrepreneurs sociaux quant à leur capacité à répondre aux principaux problèmes de société. Une confiance partagée par 87 % des professionnels interrogés, dépassant largement celle du grand public qui se montre, quant à lui, plus nuancé : seulement 68 % des sondés estiment, en effet, que les entrepreneurs sociaux sont utiles pour répondre aux enjeux de société.

Une retenue peu partagée par les entrepreneurs sociaux dont 9 sur 10 se disent à ce jour optimistes quant aux perspectives de développement du secteur en France, plébiscitant à ce propos non seulement l’essor d’initiatives gouvernementales comme le programmeFrench Impact, mais aussi le contexte actuel, propice à la réflexion sur le rôle de l’entreprise au sein de la société : le projet de loi PACTE contribuant – selon eux – à la médiatisation et à la reconnaissance du secteur.

Une notoriété à gagner auprès du grand public

Enfin, si 68 % du grand public ont déjà entendu parler de l’économie sociale et solidaire, force est de constater que l’entrepreneuriat social demeure toutefois une notion assez floue pour la majorité des personnes : seulement 38 % des participants pouvaient, en effet, donner une définition précise du terme. Côté notoriété, un travail important reste donc à faire. L’enjeu ? Démontrer que les entrepreneurs sociaux disposent aujourd’hui d’un impact réel sur le tissu économique du pays, non seulement par leur capacité à créer des emplois, mais aussi par leur faculté à générer des externalités sociales et écologiques positives.

Pour en savoir plus et consulter les résultats détaillés de l’étude, rendez-vous sur : www.ashoka.org

 

Stéfanie Molter, Les Echos
#ActforImpact
Tags: 
création d'entreprise