Succès

L’économie éphémère prend le pouvoir dans la rue

06/10/2017
Food-trucks, triporteurs, pop-up stores prennent le pouvoir dans la rue.
Food-trucks, triporteurs, pop-up stores… Ces activités temporaires ont explosé, selon une étude de l’IAU Ile-de-France.Moins chères, dopées par le numérique, mobiles, elles répondent à de nouveaux besoins.

Food-trucks, pop-up stores, kiosques démontables, camions itinérants... La rue fourmille de ces occupations commerciales provisoires, présentes pour une semaine ou quelques mois.  L'Institut d'aménagement et d'urbanisme (IAU) d'Ile-de-France s'est penché pour la première fois sur ce phénomène dans une étude sur  « l'économie éphémère, un enjeu d'hospitalité » , publiée jeudi. Ces installations « permettent de proposer des services, de tester des marchés, et participent à l'animation et l'hospitalité des territoires », décrit l'étude. L'idée est d'aller à la rencontre du client, que l'on soit une enseigne de chaussures, un restaurateur, une galerie de peinture ou un coiffeur, et de bouger en fonction de la demande. « Il s'agit aussi de tester des produits ou de créer l'événement », indique Pascale Leroi, économiste à l'IAU en charge de l'étude.

Les triporteurs suivent les food-trucks

Pionniers de ce phénomène en France, les food-trucks font désormais partie du paysage. L'association Street Food en Mouvement comptabilise 250 camions rien qu'en Ile-de-France. Ils montent en gamme que ce soit dans le bio avec  Pauline & Valentine , La Boulette 56 en Bretagne, ou avec des chefs à leurs fourneaux, comme Bien Fait et Mes Bocaux. Les triporteurs dans l'alimentation ( Les Biscuits VoyageursMochi Chic ..) ou dans le dépannage ( Ze PlombierLe Triporteur ...) ont emboîté le pas.

A Paris, les boîtes pour les bouquinistes, installées le long de la Seine depuis la Révolution, étaient déjà de l'économie éphémère !

Avènement des pop-up stores

Les pop-up stores ont fleuri partout. Ces magasins temporaires installés par de grandes marques sur les trottoirs, les centres commerciaux, ou les gares, étaient déjà 400 en 2014 (dernier chiffre recensé). Leur nombre a certainement explosé. Tous s'y mettent cet automne, du spécialiste des plats surgelés japonais Ajinomoto dans le 3e arrondissement de Paris à Weight Watchers aux Halles, Royal Canin dans le Marais ou Le Bon Coin qui a annoncé l'ouverture de dix pop-up stores dans des centres commerciaux. Même l'hôtellerie s'y met avec les  chambres en conteneur d'AccorHotels avec Ora-ïto et Capsa.

Evolution des modes de consommation

Des camions-épiceries dans les campagnes, aux marchands de glaces en bord de plage, aux kiosques à journaux ou aux bouquinistes des bords de Seine, ces activités itinérantes existaient déjà. Mais « le modèle est revisité par les tendances socio-économiques actuelles », fait remarquer l'étude. Cette économie, qui échappe pour l'instant aux analyses statistiques, est poussée par l'évolution des modes de vie et de consommation, qui privilégie l'immédiateté, mais également par « le contexte économique peu propice aux investissements de long terme ».

Le numérique, au coeur du business model

Le développement du numérique favorise aussi son essor. Les concepts sont souvent lancés par de jeunes start-up. Les usages sont simplifiés. Services commandés à l'avance sur les applis, factures payées en ligne, tarifs ouverts. Reste que cette économie, longtemps restée libre, soulève des problèmes réglementaires puisqu'elle utilise l'espace public. Elle est donc de plus en plus encadrée par les villes. Après l'attribution d'emplacements - contre redevances - des  food-trucks par la Ville de Paris , les triporteurs sont aussi visés. Toulouse a mis en place, fin septembre, une réglementation les limitant dans les rues du centre-ville.

 

Marion Kindermans, Les Echos
Succès
Aller plus loin

Les actualités associées à l'article

Heliatek film photovoltaïque
#WeAreInnovation
13 Décembre 2017
Crash test : RIMINDER
#WeAreInnovation
06 Décembre 2017
WAI boost: Lucine
#WeAreInnovation
05 Décembre 2017
L’économie éphémère prend le pouvoir dans la rue
#WeAreInnovation

21 Avril 2015

L’économie éphémère prend le pouvoir dans la rue
#WeAreInnovation

10 Février 2014