Vie de l’entreprise

Les PME françaises doivent jouer collectif pour profiter des JO de Paris 2024

10/10/2017
Les avantages des JO 2024 pour les PME françaises
L’impact économique des JO 2024 est estimé entre 5,3 et 10,7 milliards d’euros. Les PME doivent se préparer dès maintenant pour en bénéficier.

Les entreprises françaises sont présentes sur tous les segments de l'économie du sport : BTP, équipements, gestion des infrastructures, organisation événementielle, billetterie, ou encore architecture, énergie, transports, gestion des flux, sécurité, matériels sportifs, économie numérique. Selon Bercy, le marché, en hausse constante depuis sept ans, représente « près de 60.000 emplois (hors pratique sportive) et un chiffre d'affaires de 35 milliards d'euros par an ». D'après les experts du Centre de droit et d'économie du sport (CDES), l'impact économique des JO 2024 est estimé entre 5,3 et 10,7 milliards d'euros.

Développer les offres de service

Si l'organisation des JO à Paris est une bonne nouvelle, les TPE-PME doivent se préparer dès maintenant pour espérer en tirer un profit direct. Lors des JO de Londres, 94 % des contrats du comité d'organisation britannique ont été attribués à des entreprises anglaises, dont deux tiers de TPE-PME. Pour gagner des marchés demain, encore faut-il se préparer aujourd'hui et investir dans le développement de ses offres et services.

Travail de réseau

Il faut pour cela structurer une filière partant des start-up innovantes (gestion des flux urbains, transformation de l'expérience des spectateurs, réduction de l'empreinte carbone de l'évènement, gestion de « l'héritage » des infrastructures...) jusqu'aux acteurs traditionnels (BTP, équipementiers, hôtellerie, restauration, etc.). Ce travail de mise en réseau est attendu et espéré par les professionnels. « L'objectif est de mettre en lien petites et grandes entreprises pour fluidifier leurs rapports et jouer la carte collective à l'international. Jusqu'à présent, les entreprises de ce secteur n'entreprennent que des démarches individuelles », détaille Virgile Caillet, délégué général de l', première organisation professionnelle du secteur du sport.

Pour cela,  Business France est appelé en renfort pour donner aux acteurs un « kit Offre France » qui présente les bons outils et argumentaires pour valoriser les atouts français.

Les collectivités territoriales aussi sont sollicitées : « Nous travaillons déjà avec Tony Estanguet au repérage des entreprises à mobiliser pour mieux les accompagner ensuite », précise Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d'Ile-de-France.

Il restera aussi à imaginer « l'après-JO » pour ne pas se contenter d'un effet d'aubaine sans lendemain. Profitant de cette expérience olympique, les entreprises britanniques ont continué à gagner la majorité des marchés à l'international plusieurs années après...

 

Sébastien Lecornu, Les Echos
Vie de l’entreprise
Aller plus loin

Les actualités associées à l'article

Les PME françaises doivent jouer collectif pour profiter des JO de Paris 2024
Vie de l’entreprise
18 Octobre 2017
Mobilité au travail : la fin des bureaux?
Vie de l’entreprise
13 Octobre 2017
Une du dossier Gérer ses véhicules pros
Vie de l’entreprise

29 Juin 2017

faire-appel-au-travail-temporaire
Vie de l’entreprise

06 Décembre 2016