Management

Test : quel est votre potentiel entrepreneurial ?

22/09/2017
Tester son potentiel entrepreneurial
Coach d’entrepreneurs et fondateur d’Entreprenance Institut, Mathieu Langeard a mis en place des indicateurs pour détecter et mesurer son potentiel entrepreneurial. Faites le point pour découvrir vos forces et fragilités.

Plus que l'idée, c'est dans l'exécution du concept que réside le succès d'un projet entrepreneurial... et cela repose beaucoup sur l'entrepreneur. Sa personnalité et valeurs, ses qualités et compétences forment un socle sur lequel le projet entrepreneurial fleurira plus ou moins bien. Ce « potentiel entrepreneurial », le coach d'entrepreneurs Mathieu Langeard vous invite à prendre un petit peu de recul sur votre quotidien pour le mesurer.

Ce test vous servira également à vous remettre en question afin de vous épanouir dans votre activité et de maximiser vos chances de succès. Il s'adresse aussi bien aux porteurs de projets qu'à ceux qui se sont déjà lancés, parce qu'il suffit parfois de se poser les bonnes questions pour venir à bout de situations de bloquage.

# 1 : Votre « mythologie » personnelle est-elle cohérente ?

Votre trajectoire de vie doit converger avec vos projets. L'entrepreneur doit avoir envie d’apprendre et de prendre des risques. Il doit aussi savoir s'entourer des bonnes personnes pour avancer et faire preuve de détermination et de constance dans les idées. Vos précédentes expériences démontrent-elles une telle appétence ?

# 2 : Vous connaissez-vous suffisamment bien ?

Faites la liste des conditions qui vous procurent de l’énergie. Et ayez toujours à l'esprit que l'entrepreneur/se doit être prêt(e) à sortir de sa zone de confort. Avez-vous déjà pris des risques et pu tester vos limites ? Quand les difficultés arriveront, il faudra être suffisamment conscient(e) de vos limites afin de piloter vos ressources et votre équilibre de vie.

# 3 : Votre leadership est-il à la mesure de vos ambitions ?

Vous devez accepter d’assumer des fonctions de leader et avoir une vision claire de votre projet et de vos envies. Attention toutefois à ne pas vous mettre trop en avant au sein de l'équipe. « A travers cette question, l’enjeu est de détecter la maturité d’un ego solide et ouvert aux autres, résume Mathieu Langeard. S’agit-il d’un homme-orchestre qui porte tout sur lui ou d’un chef d’orchestre qui anime des compétences ? » Où vous voyez-vous dans 5 ans ? Comme un leader autonome avec une vraie vision entrepreneuriale ou comme un simple exécutant pour des fonds d’investissement ?

# 4 : Votre activité vous amuse-t-elle ? 

« Un bon entrepreneur doit être capable de dédramatiser les enjeux et s’autoriser le droit à l’erreur », insiste Mathieu Langeard. Il faut se donner la possibilité de tâtonner, itérer et positiver les échecs. Parmi les qualités à avoir : l’enthousiasme et le goût du travail bien fait, indépendamment du prestige et du gain. Toutes les qualités liées au sport vous serviront, notamment savoir aller au contact des autres et rester fair play.

# 5 : Arrivez-vous à gérer votre temps ? 

C'est une des clefs pour réussir. A vous de déterminer si vous êtes créateur ou victime de votre temps. Tenez-vous vos engagements ? Quelles sont vos capacités d’intuition et d’anticipation ?

# 6 : Allez-vous au bout de vos idées ?

« Les meilleurs entrepreneurs ont toujours été entreprenants », rappelle Mathieu Langeard en citant Bill Drayton, le fondateur d'Ashoka. Dressez la liste de toutes les initiatives que vous avez prises jusqu'ici. Quelles idées personnelles avez-vous réalisées ? Il s'agit de voir si vous avez déjà mis en place par le passé des solutions créatives et innovantes, afin d'éprouver votre prise de décision, votre sens pratique et votre persévérance.

# 7 : Quel est votre rapport à l'argent ?

Pas question de revenir sur vos compétences de businessman. L’entrepreneur doit un minimum s’intéresser au sujet de l’argent et « être conscient de ses forces et fragilités dans sa gestion de l’argent. » Interrogez-vous sur l’expérience que vous avez capitalisée. En parlez-vous librement ? Quel est votre rapport et votre degré de maturité par rapport à l’argent ?

# 8 : Aimez-vous jouer avec les règles ?

L'étymologie du mot entreprendre signifie « produire entre », soit assembler des éléments existants pour en faire quelque chose de nouveau. Cela requiert des facultés à faire bouger les lignes, à innover et, quelque part, à être controversé et à déranger.

# 9 : Comment gérez-vous la critique ?

Faites-vous des critiques une affaire personnelle ? Allez-vous suffisamment les chercher pour sécuriser vos décisions et nourrir votre réflexion ? Vous devez les accepter et les comprendre pour qu’elles soient positives et surtout constructives. Mais attention, « trop de curiosité pour la critique peut aboutir au phénomène de girouette et ne permet pas de suivre une direction claire. »

# 10 : Savez-vous vous remettre en cause ?

L'entrepreneur apprend par l’expérience et doit être capable de tirer des enseignements de ses erreurs. Pour ce faire, il doit oser parler de ce qu'il regrette, être vrai, et rechercher les feedbacks. Ayez soif d’excellence en cherchant à vous transformer et à vous améliorer en étant ouvert aux changements.

 

Charlotte de Saintignon, Les Echos
Management