Création d’entreprise

Vegan, écologique et futuriste : trois start-up vraiment tendance

09/02/2018
Trois startups tendances
Un encas nature et végétarien, un service de location, nettoyage et livraison de couches écologiques, et un robot dopé à l'intelligence artificielle…

Funky Veggie : l'encas vegan pour soigner les petits creux

Un snack simple, naturel et veggie, à base de dattes et de noix. C'est La Boule, lancée par Camille Azoulai et Adrien Decastille en janvier 2017 via une opération de financement participatif. Le produit prêt à consommer s'inscrit dans la  vague vegan . Les deux entrepreneurs sont partis à la conquête des grandes surfaces. En test au départ dans une trentaine de magasins, le produit est maintenant présent dans plus de 200 magasins en France, notamment à Paris, Lyon et Marseille.

Ma petite couche : le pressing à domicile de couches-culottes

Antoine de Chambost et Philippe Gaillard ont créé Créé en avril 2017 Ma Petite Couche, un service de location et de nettoyage de couches bébé made in France. - DR

Créé en avril 2017 par Antoine de Chambost et Philippe Gaillard, Ma Petite Couche propose aux parents parisiens un service de location et de nettoyage de couches bébé, lavables et made in France. Garantis sans perturbateurs endocriniens, les produits sont livrés et repris par un  transporteur à vélo . Encore confidentielle en France, cette prestation est déjà plus répandue dans d'autres pays européens comme l'Allemagne, la Belgique ou la Grande-Bretagne. La jeune pousse de l'économie circulaire ambitionne d'étendre rapidement son service à la proche banlieue parisienne.

Hease Robotics : l'hôtesse d'accueil cybernétique


Max Vallet et Jade Le Maître ont lancé il y a un an Hease Robotics, une start-up qui développé un robot interactif qui renseigne le public dans des lieux très fréquentés. - Hease Robotics

Créé il y a un an par Max Vallet et Jade Le Maître, la start-up lyonnaise Hease Robotics a développé un robot interactif capable de renseigner le public dans des environnements très fréquentés comme les centres commerciaux et les halls d'aéroport. Doté d'un écran tactile et d'une base mobile, le robot polyglotte de 1,55 mètre de hauteur est capable de repérer des visiteurs pour leur proposer son aide. Heasy a été testé l'automne dernier par deux magasins Leclerc. Il pourrait commencer à être commercialisé à la fin du premier trimestre 2018.

Bruno Askenazi, Les Echos
Création d’entreprise